ESCP Europe > Medien und News > Aktuelles & Newsletter > News single


Weitersagen
| Mehr

Mittwoch, 22. März 2017

Manager son manager : un atout nécessaire

Comment œuvrer intelligemment pour construire avec une relation efficace avec son manager ? 

 

Par Evelyne Stawicki, Professeur affilié ESCP Europe et Directrice scientifique du certificat Manager en leader.

Pour réussir sa relation avec son manager, il faut commencer par quelques renoncements.

Notre première relation à l'autorité, celle que nous avons eue avec nos parents, a construit, par adhésion et par contradiction, notre image de l'autorité idéale. Une relation à l'autorité fortement marquée par un investissement affectif. Une relation qu'inconsciemment parfois, nous avons envie de rejouer avec son manager. Avec le même investissement affectif, fait de fidélité, d'attachement, de besoin de reconnaissance, de soutien par le regard de l'autre, d'encouragements, d'écoute, de bienveillance...

Or, le manager de l'entreprise ne pourra pas répondre pleinement à ces sollicitations implicites. Il s'agit donc de renégocier à la baisse nos attentes. Car, le chef idéal n'existe pas. Le manager est forcément manquant, parce qu'humain. Le manager est manquant parce que le management n'est pas une science mais un art. Le manager est manquant parce qu'il ne peut s'appuyer sur un savoir théorique. Le manager gère de l'humain et aucun concept ne peut enfermer l'humain dans ses rets. Alors, le manager navigue à vue, souvent. Avec son bon sens. Avec ses propres modèles, ses propres références, avec ses peurs et ses limites.

Alors, que faire ?

Partons du principe que notre manager est un être logique et cohérent, comme tout être humain dit " normal ". Ce n'est pas parce que son mode de fonctionnent nous échappe que celui-ci n'est pas logique. Il a lui-même un patron, des objectifs, des enjeux personnels qui influent sur ses comportements. Tentons de nous mettre à sa place car c'est en comprenant les enjeux de l'autre, que nous développerons notre influence. Comme le disait La Rochefoucault " On ne convainc les autres qu'avec leurs propres arguments "

Il s'agit aussi de comprendre la personnalité de son manager. Comment fonctionne-t-il ? Quels sont ses besoins fondamentaux ? Prenons L'exemple d'un manager froid, cassant, exigent. Qui ne parle que chiffres et business. Qui ne semble s'intéresser qu'aux résultats. Une fois de plus, ne cherchons pas à le métamorphoser. Partons du principe que maitrise et contrôle sont, pour lui, des besoins fondamentaux. Et veillons à nous approprier sa représentation du monde. Inutile de partager avec lui les évènements de votre week-end. Soyons professionnel, carré, rationnel. Et paradoxalement, c'est en pénétrant le monde de l'autre, que la relation se fluidifie.

La seule façon de faire évoluer une situation, c'est d'agir sur sa zone de pouvoir. Lorsque nous nous acharnons à vouloir changer l'autre, nous ne sommes pas dans notre zone de pouvoir. Lorsque nous considérons que c'est d'abord à l'autre de faire des efforts, nous construisons votre impuissance. Notre pouvoir réside en notre capacité d'expérimenter d'autres comportements qui par voie systémique, modifieront le comportement de l'autre.

Quelques efforts qui méritent d'être faits car être capable de s'adapter à ses différents managers constitue un formidable atout pour réussir sa carrière

 

<- Zurück zu: News