Share this page
| More

Monday 04 June 2012

Soutenance de Thèse Ph.D. : Accelerating Global Innovation through Cross-Cultural Collaboration...

Karina Jensen, doctorante du programme PhD ESCP Europe soutiendra publiquement sa thèse de Doctorat en Sciences de Gestion, le 4 juin 2012 au Conservatoire National des Arts et Métiers.

Titre de la Thèse : «Accelerating Global Product Innovation through Cross-Cultural Collaboration: Organizational Mechanisms that Influence Knowledge-sharing within the MNC»

Sous la direction de

Jury

  • Pr. Patrick Cohendet, HEC Montréal (Rapporteur)
  • Pr. Pervez N. Ghauri, King's College London
  • Pr. Rémi Jardat, ISTEC
  • M. Olivier Leclerc, Directeur, entrepreneurial Initiatives, Alcatel Lucent
  • Pr. Jérôme Meric, IAE, Université Poitiers (Rapporteur)

 

Résumé de la thèse :

La mondialisation, l’introduction d’un produit sur le marché, l’adaptation au consommateur représentent des défis permanents pour réussir l’innovation sur le marché à travers les cultures. Un environnement commercial interculturel et interconnecté a créé une demande croissante pour le partage des connaissances dans les entreprises multinationales (EMN). L’incapacité des membres d’une équipe dispersés géographiquement à partager et communiquer efficacement les idées et solutions peut entraîner un manque d’innovation des produits, un retard dans leur introduction, et réduire les ventes et opportunités de marchés. Cela nécessite de la part des dirigeants d’optimiser les connaissances interculturelles de l’équipe afin d’améliorer le design et la livraison de solutions innovantes pour les clients à l’échelle mondiale. Par conséquent cette thèse cherche à examiner et identifier les mécanismes organisationnels qui favorisent la collaboration interculturelle et le partage de connaissances au sein d’équipes dispersées géographiquement, dans l’élaboration d’un processus d’innovation (du front end of innovation).
Cette thèse se base sur l’approche par les ressources et par les connaissances de la firme, où les pratiques cognitives et sociales intégrées jouent un rôle important pour l’innovation. A travers une recherche qualitative j’examinerai les mécanismes organisationnels qui influencent les interactions entre le responsable de projet et l’équipe interculturelle durant les lancements globaux de produit, de la conception du produit jusqu’à sa mise sur le marché. Dans la mesure où il y a peu de recherche empirique sur la collaboration interculturelle et l’innovation global, c’est une opportunité considérable de contribuer à la recherche en management de l’innovation, et d’aider des organisations à développer leurs capacités de partage de connaissances, véritable avantage concurrentiel dans la conception et l’introduction de nouveaux produits sur les marchés internationaux.
L’objectif de cette thèse et d’étudier et démontrer comment les EMN peuvent faciliter le processus de collaboration interculturelle afin de concevoir et de mettre en œuvre efficacement des stratégies d’innovation pour de nouveaux produits. Cette recherche vise à développer un cadre et un modèle théorique pour la collaboration des équipes interculturelles en répondant à la question suivante : Comment les EMN optimisent la collaboration des équipes interculturelles afin d’améliorer le planning et la mise en œuvre de stratégie globale d’innovation ? Ceci répond aux besoins des organisations de partager les connaissances du marché local entre les équipes interculturelles afin d’accélérer la réactivité aux opportunités du marché à l’international.

 

Abstract:

Globalization, time to market, and customer responsiveness present continuous challenges for achieving market innovation across cultures. A cross-cultural and networked business environment has created increased demand for knowledge-sharing within the multinational corporation (MNC). The inability of geographically distributed team members to effectively share and communicate ideas and solutions can result in a lack of product innovation, delayed product introductions, and reduced sales and market opportunities. This requires managers to leverage cross-cultural team knowledge in order to improve the design and delivery of innovative customer solutions worldwide. This dissertation thus intends to examine and identify organizational mechanisms that facilitate cross-cultural collaboration and knowledge-sharing for geographically distributed teams responsible for the front end of innovation.
The resource-based and knowledge-based views of the firm inform this dissertation where integrated cognitive and social practices serve an important role for innovation. Through qualitative research, I will examine organizational mechanisms that influence interactions between the project leader and the geographically distributed team during global product launches, from product concept to market introduction. Since there is a lack of empirical research conducted with organizations on cross-cultural collaboration and global innovation, there is a significant opportunity to advance research within innovation management while assisting organizations in the development of knowledge-sharing capabilities that serve as competitive advantage in conceiving and introducing new products to international markets.
The purpose of this dissertation research is to investigate and demonstrate how MNCs can facilitate the cross-cultural collaboration process in order to effectively conceive and execute innovation strategies for new products. The research intends to develop a framework and model for cross-cultural team collaboration in exploring and responding to the following research question: How can MNCs optimize cross-cultural team collaboration in order to strengthen the planning and execution of global innovation strategies? This research responds to organizational needs for sharing knowledge amongst cross-cultural teams in order to accelerate responsiveness to international market opportunities.

<- Back to: News