Share this page
| More

Friday 02 October 2009

Bonus, la fable du talent et la réalité de la névrose

Les bonus dans la finance servent-ils effectivement à « attirer et retenir les meilleurs talents » ? Une baisse des rémunérations entraînerait-elle une irrémédiable fuite des cerveaux ? L'argent est-il le garant de la compétence ? Ces affirmations péremptoires ne résistent pas à l'analyse. Tout d'abord, comment affirmer que des bonus plus élevés garantissent un plus haut niveau de professionnalisme, alors qu'il suffit d'observer que ce sont les banquiers supposés les plus talentueux - en tout cas ceux qui gagnaient le plus - qui ont majoritairement contribué à l'effondrement du système financier ? [...] lire la suite

<- Back to: News