Share this page
| More

Wednesday 29 January 2014

Décroissante, pirate ou séduisante : quels sont les nouveaux visages de la consommation ?

Le 29 janvier 2014, Le Monde détermine 'les nouveaux visages de la consommation' avec notamment le point de vue de Benoît Heilbrunn, Professeur à ESCP Europe..

Une consommation qu'on aime

Benoît Heilbrunn, professeur à ESCP Europe, rappelle à quel point la consommation est liée à un phénomène de captation ("une manœuvre faite pour la conquête, pour acquérir l’affection de quelqu’un") pour gagner la bienveillance de l’auditeur. La consommation de masse serait donc théâtralisée pour mettre en scène un système idéologisé, avec des captations de nature économique mais aussi de nature psychologique et libidinale... "Ce système qui s’est développé pendant le plein emploi s’est transformé en une machine à détruire la libido : c'est une consommation addictive qui ne produit plus du désir mais créé des dépendance, et crée une mort du désir…" explique le chercheur qui émet l'hypothèse suivante : nous serions en train d'opérer une transformation silencieuse d'un système de consommation structuré par l’eros à un système qui, avec la consommation collaborative et l'économie du partage, conjuguerait la philia et l’agape (voir ces définitions).

>> Lire la suite

<- Back to: News