Share this page
| More
Thursday 27 February 2014

ESCP Europe et l’Institut du monde arabe décryptent les économies des pays arabes

Jack Lang, Président de l’Institut du monde arabe (IMA) et Edouard Husson, Directeur Général de ESCP Europe inaugurent conjointement, le 11 mars 2014 à 8h30 à l’IMA, une série de petits-déjeuners à destination des entreprises, tant françaises, qu’européennes et du monde arabe.Animé par Jean-Marc Daniel, économiste et professeur associé à ESCP Europe, ce nouveau rendez-vous trimestriel entend décrypter le monde arabe et ses économies. Il prend la forme de petits-déjeuners qui ont vocation à rassembler aussi bien des acteurs du monde économique arabe et européen que des universitaires et des chercheurs.

Le monde arabe dans l’économie numérique, le rôle des télécoms dans la croissance à venir, constitue le thème du 1er petit-déjeuner qu’anime Jean-Marc Daniel le 11 mars prochain.

A cette occasion, il donne la parole à quatre chefs d’entreprise :

-    Osman Sultan, Président-Directeur Général de l'opérateur émirati Du

-    Frédéric Debord, Directeur Général de l’entreprise marocaine INWI

-    Azdine El Mountassir Billah, Directeur-Général de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications du Maroc

-    Michel Monzani, Directeur des Opérations au Moyen-Orient et en Afrique du Nord d’Orange.

Cette séance dessinera les grandes lignes d'une économie numérique en plein développement dans les régions arabes. Elle présentera les acteurs et les forces en présence sur ces nouveaux marchés et montrera en quoi le monde arabe s’inscrit pleinement dans une logique de mondialisation, portée par l’économie numérique.

Le  prochain petit-déjeuner économique du monde arabe traitera de « le financement de l'économie dans le monde arabe », le 19 juin 2014.

Le troisième petit-déjeuner de l’année 2014 sera ensuite consacré aux «relations économiques et commerciales entre l'Europe et le Maroc ».

La montée en puissance de l’économie numérique génère de nouveaux marchés.
Les économies des pays arabes peuvent être regroupées en deux catégories : d'une part des économies émergentes, engagées dans un processus de décollage fondé sur l’exode rural et la montée en puissance d’un secteur industriel moderne, dont les archétypes sont l’Egypte ou encore le Maroc ; d'autre part des économies bénéficiant d’un revenu important et d’une capacité d’épargne élevée liée à la production de pétrole, les archétypes de ces économies étant l’Arabie saoudite et les pays du Golfe, mais aussi, dans une moindre mesure, l'Algérie.

Dans les deux cas on assiste actuellement à la montée en puissance de l’économie numérique, soit en tant que support à l’industrialisation traditionnelle, soit en tant que mode d’insertion dans le traitement mondialisé de l’information. Celle-ci ouvre de nouveaux marchés pour les entreprises du monde arabe, ainsi qu'européennes et internationales.
Sur le marché de la téléphonie mobile, on observe à la fois une présence forte d’opérateurs occidentaux mais aussi la montée en puissance d’opérateurs arabes comme l’Egyptien Orascom, présent en Algérie, en Italie ou même en Corée du Nord.

En parallèle, Internet est devenu un élément clé de la vie du monde arabe, non seulement sur le plan politique mais aussi économique. L’OCDE a mis en place en 2011 un groupe de travail sur les places boursières du monde arabe et sur la gouvernance économique dans ces pays à l’heure de la généralisation de la diffusion de l’information économique grâce à Internet.

Contacts presse :

Agence Noir sur Blanc:
Christine Cassabois, 01 41 43 72 85

ESCP Europe:
Emmanuelle Tessier-Solaz, 01 49 23 20 16

Institut du monde arabe:
Pauline Merveille, 01 40 51 39 62
Aïcha Idir-Ouagouni, 01 40 51 39 56

<- Back to: News