Share this page
| More

Friday 03 November 2017

Etude in situ de la justification dans l'organisation : Grandeurs et petitesses de l'action managériale. Le cas des laboratoires d'innovation

Cylien GIBERT, doctorant du programme ESCP Europe, soutiendra sa thèse dans le cadre de l'Ecole Doctorale de Management Panthéon-Sorbonne.

Titre: "Etude in situ de la justification dans l'organisation : Grandeurs et petitesses de l'action managériale. Le cas des laboratoires d'innovation"

Cette soutenance est publique et se tiendra le 17 novembre 2017 à 14h00, ESCP Europe, salle Raymond Martin.

Directeur de Recherche :

Rapporteurs : 

  • Mathieu DETCHESSAHAR, Professeur des Universités, Université de Nantes
  • Jean-Pascal GOND, Professeur, Cass Business School

Suffragants : 

  • Benoît DEMIL, Professeur des Universités, IAE Lille, Université de Lille
  • Philippe LORINO, Professeur Eminent, ESSEC

Résumé :

Cette thèse explore la justification dans l’entreprise, et se propose de répondre à la problématique suivante: "Comment les acteurs organisationnels gèrent-ils in situ la nécessité de justifier leurs actions et décisions ? Avec quels effets ?".

Dans une revue conceptuelle, l’auteur présente les travaux qui gravitent autour de la justification en sciences sociales : accountability, sociologie des accounts, approches sociocognitives, sociologie pragmatique, interactionnisme symbolique, et réputation personnelle. Ces champs sont dans un second temps complétés par les approches processuelles. Ce panorama de la littérature académique recense les principaux partis-pris ontologiques et méthodologiques des théorisations disponibles, et détaille leurs apports et leurs limites en vue de l’élaboration d’un cadre conceptuel ad hoc permettant de répondre à la question de recherche.

L’auteur présente ensuite le dispositif méthodologique mis en oeuvre : deux études de cas centrées sur l’observation d’acteurs en temps réel et en milieu naturel, au sein de laboratoires d’innovation. L’analyse est assurée par un processus abductif de codage des données qualitatives.

Les cas sont ensuite présentés en deux temps : une première partie narrative décrit le déroulement de chaque cas, suivie d’une part interprétative où sont présentées les analyses et les principaux résultats, dont émerge le modèle général de justification de la thèse.

Les résultats sont ensuite discutés dans un chapitre dédié, et donnent naissance à une « perspective processuelle de la justification ». Les principales implications conceptuelles méthodologiques et managériales ainsi que les limites de ce travail sont alors recensées.

L’auteur présente finalement les ouvertures conceptuelles dans un dernier chapitre, où il explore les potentiels apports de champs théoriques connexes pour de futures analyses.

<- Back to: News