Share this page
| More

Monday 26 February 2018

How Credible Is Trade Union Research? Forty Years of Evidence on the Monopoly–Voice Trade-Off

Une nouvelle publication pour Patrice Laroche

Un article de recherche co-écrit par Patrice Laroche, Professeur Affilié de Gestion des Ressources Humaines à ESCP Europe (Paris) et Président du comité scientifique de la Chaire Dialogue Social et Compétitivité des Entreprises, a été publié dans le numéro spécial anniversaire de l'une des principales revues académiques dans le champ des relations professionnelles.

Spécialiste du syndicalisme et des relations sociales en entreprise, Patrice Laroche a été Professeur invité notamment à Cornell University (Industrial and Labor Relations School), qui publie l'ILR Review depuis 70 ans. 

Intitulé How Credible Is Trade Union Research? Forty Years of Evidence on the Monopoly–Voice Trade-Off (Quelle crédibilité accorder à la recherche sur le syndicalisme ? Quarante ans de preuves sur les dimensions "monopolistique" et "prise de parole" du syndicalisme), cet article s'inscrit dans le prolongement de son ouvrage co-écrit avec Hristos Doucouliagos et Richard B. Freeman, publié l'an passé - "The Economics of Trade Union" (L’analyse économique du syndicalisme) -, qui fait le point sur la littérature consacrée aux effets microéconomiques du syndicalisme et porte un regard critique sur les travaux empiriques existants.

"En effet, de nombreuses études empiriques ont été menées afin de tester les propositions théoriques de Richard B. Freeman et James L. Medoff énoncées en 1984 dans le grand classique What do Unions do? (Que font les syndicats ?) quant à l'effet "prise de parole" qu’induirait la présence syndicale dans les entreprises, explique-t-il. Or, ces différents travaux ont obtenu des résultats souvent contradictoires, notamment en raison du manque de puissance statistique de certaines études économétriques".

A l'issue d’une synthèse critique et exhaustive de la littérature existante, Patrice Laroche et ses coauteurs considèrent néanmoins que l'effet prise de parole mis en exergue par Freeman & Medoff a permis d'élargir les débats sur les effets économiques du syndicalisme et indirectement, de renforcer la qualité globale des études scientifiques produites ultérieurement sur le sujet. 

 

Pour en savoir plus sur la Chaire Dialogue Social et Compétitivité des Entreprises

<- Back to: News