Share this page
| More

Friday 15 December 2017

La Chaire Internet of Things récompense le travail de 4 étudiants de l’option IoT

Chaque année, la Graduation Ceremony du MiM (Master in Management) est un moment phare pour la communauté étudiante. Elle marque la fin d’un parcours d’excellence au sein de ESCP Europe.
923 étudiants ont reçu le 8 décembre leur diplôme au Palais des Congrès. Pour certains d’entre eux, la diplomation s’est doublée de la remise d’un Prix.

prix chaire IOT ESCP Europe

Félicitations à Sarah Nimir, 1er prix ; Samir Drissi, 2ème prix ; Francesca Boarolo et Thibaud Montbel, 3ème prix ex aequo sont lauréats du Prix du meilleur mémoire de la Chaire Internet of Things.

La Chaire IoT développée depuis 2016 en partenariat avec Schneider Electric, Société Générale Insurance et Valeo, a pour vocation de développer une meilleure compréhension des enjeux business et managériaux liés à l’évolution digitale et au développement des objets connectés.

Conférence annuelle, écriture de business cases, communications dans la presse ou en conférence, thèses de doctorat dans le programme doctoral de ESCP Europe… Les activités de la Chaire sont nombreuses ! Parmi elles, le  lancement en 2016 d’une Option IoT.

En 2017, c’est donc une seconde promotion de 31 étudiants du MiM qui a suivi 120 heures de cours de Janvier à Avril 2017.
Au programme, des cours (information mastering the key element of digital economy, Connected economy, strategic implications, business models of connected objects, Digital marketing and IoT, Innovation, technology, patents and design , Ethical and legal issues), un stage et  un mémoire à réaliser.

L'évaluation des mémoires a été réalisée par un jury composé d'un représentant de chaque entreprise partenaire, Schneider Electric, Société Générale Insurance et Valeo, et Sandrine Macé, Professeur ESCP Europe et Directrice Scientifique de la Chaire.

Cette année, le jury a décidé de récompenser la qualité des mémoires suivants :

  • Comment favoriser l’acceptation sociale des vêtements intelligents par le design? (Sarah NIMIR)
  • L’internet des objets : la guerre des standards de l’internet (Samir DRISSI)
  • Smart Home Insurance Offer : A comparison of European and North American propositions in the new ecosystem generated by the Internet of Things (Francesca  BOAROLO)
  • Internet of Things in high-risk Environment, Health and Safety (EHS) industries : a comprehensive review (Thibaud  MONTBEL)

"Une Business School telle que ESCP Europe a pour mission de former ses étudiants à devenir les futurs managers des entreprises de l’IoT", rappelle Sandrine Macé. "Pour cette 2ème édition du Prix du meilleur Mémoire IoT, je suis à nouveau impressionnée par la variété des thèmes choisis par les étudiants et l’enthousiasme avec lequel nos jeunes générations s’emparent de ces sujets. Grâce aux cours lancés dans le cadre de la Chaire, nous espérons leur donner les clés pour saisir les enjeux managériaux de l'IoT".

Ainsi Sarah NIMIR a décidé d’explorer le thème de l’acceptation sociale des vêtements intelligents,  parce que malgré l’engouement scientifique, médiatique et entrepreneurial, les vêtements dits "intelligents" ou "connectés" (smart clothes en anglais), peinent à émerger de manière significative sur le marché de l’habillement, et ce malgré la multiplication des partenariats tech-mode. Elle constate que l’acceptation sociale des vêtements intelligents et les facteurs qui l’influencent sont peu pris en compte, et peu analysés, autant par les professionnels que par les chercheurs; pourtant, ils sont déterminants pour comprendre le succès encore modéré des smart clothes. En effet, en toute logique, cette technologie, car elle est "portée", collée à la peau et au corps, doit être considérée différemment des autres objets connectés. Ainsi, les facteurs à apprécier incluent les coutumes, les codes moraux, la communication symbolique du vêtement, les habitudes vestimentaires, la mode, le contexte d’utilisation, et l’esthétique. 

Pour en savoir plus sur la Chaire IoT

<- Back to: News