Share this page
| More

Monday 03 November 2008

Le Professeur Didier Marteau réagit sur la crise financière au micro de RFI

La bourse continue de chuter. L'économie mondiale ne montre aucun signe de stabilisation, malgré les aides massives des gouvernements pour renflouer les banques. Le Nikkei à Tokyo,  le Ftse à Londres, le Cac 40 à Paris sont en chute libre. Les craintes de récession neutralisent l'optimisme malgré l’aide financière accordée aux banques.

"La stabilisation des marchés financiers est une première étape, mais même s'ils stabilisent comme nous l’espérons, le rétablissement économique mondial n'arriva pas tout de suite" a déclaré Ben Bernanke, Président de Réserve fédérale au Club Économique de New York (Economic Club of New York) mercredi 15 octobre 2008.

Mais tout le monde n’est pas convaincu que la stabilisation de prix de l'action est à l’origine du problème.

"Aujourd'hui, [le problème est] le resserrement du crédit. Personne n'a confiance en personne. Si les banques ne peuvent pas emprunter à d'autres banques, ils ne peuvent ni prêter aux sociétés et ni à d’autres personnes. L'installation d'un cadre réglementaire mondial devrait être la priorité si on veut éviter une récession."
Dider Marteau, Professeur à ESCP-EAP Paris à RFI.

Lien vers l'article sur : www.rfi.fr

<- Back to: News