Share this page
| More

Monday 18 October 2010

"L'enseignement de sciences économiques et sociales et lycée : Quelles perspectives ?", soirée débat de l'Ecole de Paris

Soirée-débat organisée par l'Ecole de Paris, avec le soutien d'ESCP Europe

Intervenants :

  • Roger GUESNERIE, Professeur au Collège de France, Président de la mission d'audit des manuels et programmes de sciences économiques et sociales du lycée (juin 2008)
  • Rémi JEANNIN, Professeur de Sciences économiques et sociales, Directeur d’une collection de manuels, Vice-président de l'Association des professeurs de sciences économiques et sociales (APSES)
  • François VATIN, Professeur de sociologie à l'université Paris Ouest Nanterre-La Défense, Coordinateur avec Philippe Steiner du Traité de sociologie économique, PUF, 2009

débat animé par Michel BERRY, École de Paris du management

Brève présentation de la séance

L'enseignement de sciences économiques et sociales au lycée est la cible de critiques depuis 2007 : trop idéologique pour les uns, trop détaché des réalités pour d'autres, ou encore pas assez rigoureux... Ses défenseurs mettent en avant son bilan satisfaisant en termes d'attractivité et de réussite des élèves. Des commissions se penchent sur les manuels et les programmes et proposent des inflexions plus ou moins radicales, ce qui entretient une effervescence des enseignants : ils font valoir la nécessité de partir de questions qui motivent les élèves plutôt que de concepts, et de s'adapter à la variété des situations. Il s'agit finalement de résoudre une équation à plusieurs inconnues : contribuer à la formation citoyenne des élèves ; leur permettre de s'approprier les concepts, méthodes et problématiques essentiels de la science économique, la sociologie et la science politique ; les préparer à faire des choix éclairés d'orientation dans l'enseignement supérieur ; élaborer un programme national détaillé, selon la tradition française ; trouver les pédagogies pour faire passer dans les faits ces objectifs ambitieux. On peut douter que cette équation ait une solution unique, mais le débat s'attachera à explorer les meilleurs compromis entre les solutions proposées.

<- Back to: News