Share this page
| More

Friday 20 January 2017

L'influence des crises, évènements et accidents de vie sur l'achat et la consommation : une approche ethnomarketing à l'échelle familiale

Mathilde Lebrun, doctorante du programme ESCP Europe, soutiendra sa thèse

Titre: "L'influence des crises, évènements et accidents de vie sur l'achat et la consommation : une approche ethnomarketing à l'échelle familiale"

Cette soutenance est publique et se tiendra le 30 janvier 2017 à 10h au LARGEPA, Université Paris 2 Panthéon-Assas.

 

Directeurs de Recherche :

  • Doyen Olivier Badot, ESCP Europe et Université de Caen-Basse Normandie (IAE/NIMEC)
  • Recteur Patrick Hetzel, Directeur de recherche, Université Panthéon-Assas Paris II (LARGEPA)

Rapporteurs :

  • Professeur Dominique Desjeux, Université Paris Descartes, La Sorbonne (CERLIS/CNRS)
  • Professeur Jean-François Lemoine, Université Panthéon-Sorbone Paris I (PRISM) et ESSCA école de management

Suffragants :

  • Professeur Nathalie Guibert, Université Panthéon-Assas Paris II (LARGEPA)
  • Docteur Laure Sugier, Université d’Orléans (VALLOREM) et IUT de l’Indre

Résumé :

L’objectif de cette recherche est de contribuer à la connaissance des pratiques d’achat et de consommation d’un groupe d’individus formant une famille. Cette recherche doctorale explore les notions de crise, d’événements et d’accidents de vie à l’échelle familiale et leurs influences sur les pratiques d’achat et consommation. L’approche choisie est longitudinale, le travail de collecte de données s’étend sur plus de 3 ans et combine plusieurs techniques de collectes de données. Le protocole utilisé est celui de l’ethnomarketing, méthode de recherche inspirée de l’anthropologie et de l’ethnographie appliquée en marketing. Ce travail s’est centré sur l’étude de l’influence des grands changements de la vie de famille (les naissances, départ des enfants de la maison, départ à la retraite, décès par exemple) ainsi que les crises (crise financière de 2008 par exemple) sur la consommation. L’analyse a été menée à l’aide de technique d’analyse thématique et sémiotique. Ce mémoire doctoral présente la méthodologie de recherche, la narration des portraits de six des familles suivies, l’analyse intra-famille et inter-famille, la discussion théorique et les apports managériaux. Le travail réalisé fait émerger l’importance de la perception de l’individu sur l’événement. Par ailleurs, la notion d’identité apparaît centrale dans la compréhension de l’influence des changements. Cette recherche ouvre également sur une réflexion autour des notions suivantes : l’autre, l’objet, les lieux et les temps dans la consommation.

Abstract:

The goal of this thesis is to expand our understanding of purchasing and consumption practices for a group of individuals that make up a family. We explore the notions of crisis, events, life accidents, turning points at the family level, and their influences on buying and consumption practices. We adopt a longitudinal approach with data collection extending over more than 3 years and combine several data collection techniques. The protocol used is ethnomarketing, a research method adapted from anthropology and ethnography to marketing research. The research focuses on the influence of major life changes (e.g., births, children leaving home, retirement, death) and crises (the 2008 economic crisis for example) on consumption practices with analysis carried out using thematic analysis and semiotics. This doctoral thesis starts with a look at the research methodology, followed by a description of six of the families studied, intra-familial and inter-family analysis, theoretical discussion and finally managerial contributions. The thesis highlights the importance of the individual’s perception of the event. Furthermore, the idea of identity is a key factor in understanding the influence of changes and crises. This research also considers the following notions- others, objects, places and times - in consumption practices.

<- Back to: News