Share this page
| More

Wednesday 09 June 2010

Parution d'ouvrage "La société hypermoderne : ruptures et contradictions", coordonné par Nicole Aubert

Le Laboratoire de Changement Social réunit des chercheurs en Sciences Humaines qui inscrivent leurs travaux dans une orientation clinique.

Ces chercheurs considèrent que s’en tenir aux déterminations sociologiques en y subordonnant les déterminations psychologiques, ou l’inverse, ne permet pas de traiter de la complexité des conditions d’émergence et de constitution du sujet social et de ses productions saisies dans leurs contextes.

Pour autant, l’analyse des processus d’intrication entre registre psychique et registre social pose la question de la spécificité de l’un et de l’autre, de leur part d’irréductibilité ou au contraire de leurs interférences. Ces questions épistémologiques font l’objet de cet ouvrage.

Entre divergences et convergences, chacun des auteurs fait le point sur ses propres positions, ses interrogations, ses avancées, afin de revisiter les incontournables et les points de butée, condition pour l’approfondissement d’une réflexion vivante et critique.

AUBERT N., (Ed)., (2010), La société hypermoderne, ruptures et contradictions, Revue Changement Social, n° 15, LCS (Laboratoire de Changement social) et L’Harmattan, juin, 131 p.

Visiter les pages web du Centre de Recherches sur l’Individu et la Société Hypermodernes

<- Back to: News