Share this page
| More

Thursday 23 April 2015

Retour sur le Colloque "Réformes de Santé " du 14 avril

L’Assemblée Nationale a adopté le 14 avril après-midi, en première lecture, le projet de loi de modernisation de notre système de santé.
Le matin même, la Chaire Deloitte / ESCP Europe / ENA "Service public et performance managériale" organisait, en partenariat avec l’EHESP, le colloque "Réformes de santé : quels impacts ? Quel accompagnement ?", accueilli dans l'enceinte de l'ENA à Paris.

Eric Pélisson, Directeur de la Formation de l’ENA a souhaité la bienvenue aux quelques 170 participants  avant de laisser la parole à Olivier Véran, rapporteur du titre 1 de la loi de Santé à l’Assemblée Nationale.

 

Olivier Véran a présenté la feuille de route des 10 prochaines années pour la Stratégie nationale de Santé.
Les objectifs de santé publique sont clairement liés au vieillissement de la population et aux maladies chroniques.
La réforme passe par la mise en œuvre de  parcours de soins dont le succès repose sur une interaction forte entre médical et médico-social, hôpital et ville, médecins et paramédicaux.
La réforme implique aussi d’innover : de nouveaux métiers de la santé doivent pouvoir voir le jour, les technologies de la santé doivent pouvoir se développer.
Olivier Véran a souligné les grandes avancées de la nouvelle loi, telles que les actions de groupe, le droit à l’oubli.
Il a rappelé, cependant, que la voie législative n’est pas le seul levier de la stratégie Stratégie nationale de Santé. Aussi la loi de Modernisation de santé n’en est qu’une étape.
Pour l’avenir, Olivier Véran a souligné les enjeux de financement de la protection sociale, de formation aux métiers de la santé et de démographie médicale et appelé au développement de lois de santé publique.


Ont ensuite suivi deux tables rondes animées par Xavier Fos, Deloitte.
La première portait sur les Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) : leurs enjeux, risques et opportunités.
Un riche débat autour des 5 points suivants : les enjeux des GHT, dans le cadre de la Stratégie nationale de Santé ; le cadre juridique des GHT ; l’expérience de la création du Groupement hospitalier Mulhouse Sud-Alsace ; la vision des régulateurs de l’offre de soins ; la gouvernance hospitalière et ses enjeux de pilotage
Avec les contributions de François Crémieux, directeur du Groupe Hospitalier Hôpitaux Universitaires Paris Nord Val de Seine, ancien conseiller en charge de la Stratégie nationale de santé au cabinet de Marisol Touraine ; Catherine Keller, professeur à l’EHESP, directrice d’hôpital ; Danielle Portal, directrice générale du Groupe Hospitalier de la région de Mulhouse et Sud Alsace ; Anne-Marie Armanteras de Saxcé, directrice de l’offre de soins et médico-sociale, ARS Ile de France et Olivier Saulpic, professeur à ESCP Europe, Co-directeur, Health Management Innovation research center


Olivier Saulpic, Professeur à ESCP Europe, Co-directeur, Health Management Innovation research center, a mis en lumière les enjeux de pilotage qui doivent guider la gouvernance hospitalière. Tout en s’interrogeant sur la possibilité de soumettre les objectifs de la réforme à un pilotage, Olivier Saulpic a recommandé d’intégrer ces enjeux de pilotage le plus en amont possible et d’aller jusqu’à en faire un levier de conception des réformes.

La seconde table ronde « Comment déployer et accompagner les réformes du système de santé ? » a permis  de souligner les enjeux des réformes et, notamment, de confiance pour le monde hospitalier ; le rôle d’appui de l’ANAP dans la mise en œuvre des réorganisations ; et les points de vigilance identifiés à partir de plusieurs retours d’expérience et de travaux de recherche sur le déploiement de réformes.
Avec les contributions de Cédric Arcos, directeur de cabinet auprès de la Fédération Hospitalière de France ; Christian Anastasy, directeur général de l’Agence Nationale d’Appui à la Performance ; Etienne Minvielle, directeur Qualité à Gustave Roussy, professeur à l'EHESP, directeur de l'équipe d'accueil «Management des organisations de santé» ; Claude d’Harcourt, préfet, directeur général de l’Agence Régionale de Santé Lorraine et Philippe Zarlowski, professeur à ESCP Europe, directeur scientifique, chaire Deloitte "Service public et performance managériale", en partenariat avec l'ENA


Philippe Zarlowski, Professeur à ESCP Europe, Directeur scientifique de la chaire "Service public et performance managériale », a présenté le fruit de travaux de recherche menés dans le cadre de la  chaire. A partir de l’analyse comparée de trois études de cas sur la mise en œuvre des outils de pilotage de la performance économique et financière à l’hôpital, il a illustré les apports de la recherche pour conceptualiser le déploiement des réformes, et souligné les enjeux de contextualisation, d’accompagnement et d’apprentissage dans leur mise en œuvre.

 

Contact Direction des Relations Entreprises ESCP Europe
Michèle DAIN
ESCP Europe - Directrice des Relations Entreprises et des Partenariats

 

<- Back to: News