Share this page
| More

Friday 10 June 2016

Singularisation et légitimité du franc-tireur dans les industries de la création

Jean-Christophe Bianic, doctorant du programme ESCP Europe, soutiendra sa thèse le 20 juin 2016, 14h00, ESCP Europe, dans le cadre de l'Ecole Doctorale de Management Panthéon-Sorbonne.

Titre : Singularisation et légitimité du franc-tireur dans les industries de la création : Le cas des designers de l'ENSCI.

Directeur de Recherche :

  • Pr. Jean-Philippe Bouilloud, ESCP Europe

Rapporteurs :

  • Pr. Eva Boxenbaum, Ecole des Mines ParisTech—CSG
  • Pr. Thomas Paris, CNRS, HEC Paris – GREGHEC

Suffragants :

  • Pr. Patrick Gilbert, IAE de Paris 1
  • Pr Thierry Viale, University of Bristol
  • Pr Frédérique Alexandre-Bailly, ESCP Europe

 

Résumé :

La problématique générale de notre travail porte sur la tension paradoxale de l’injonction à l’originalité qui caractérise les industries de la création. Notre questionnement porte plus particulièrement sur les francs-tireurs des industries de la création ; sur le processus par lequel ils s’écartent des conventions, sur l’organisation de leur formation, et sur leur légitimité au sein de leur profession.

Nous articulons notre questionnement en trois temps : comment expliquer la singularité des francs-tireurs ? Plus particulièrement le rôle de leur formation pose question, que le paradoxe du créateur pédagogue—qui doit à la fois transmettre et inciter l’élève et se rebeller contre son autorité—permet de formuler ainsi : comment enseigner l’originalité? Par ailleurs, comment se positionnent les francs-tireurs au sein du corps professionnel auquel ils appartiennent ?

Nous traitons ces questions à travers l’analyse d’une population de designer issus de l’ENSCI. L’ENSCI est une école de création industrielle publique qui forme des designers depuis 1983. Elle est réputée pour développer une approche atypique de la pédagogie fondée sur le principe du parcours individualisé et de la pédagogie par projet. Cette école présente la particularité intéressante de revendiquer un esprit de franc-tireur : les designers de l’ENSCI nourrissent tous l’ambition de la singularité. Par ailleurs l’étude de l’organisation, parallèlement à l’étude des designers qui en sont issus, nous permet d’aborder la question du paradoxe du créateur pédagogue.

Le travail de terrain s’est étalé sur une année conduisant à la récolte de 57 entretiens, dont 40 ont été retranscrits. Nous avons analysé et interprété ce matériau qualitatif à l’aide du logiciel nVivo à travers un système de codage à trois niveaux librement inspirée de la méthode Gioia (Corley & Gioia, 2004).

Nos résultats portent à la fois sur le processus de singularisation, la délégation organisationnelle et le positionnement élitiste des designers de l’ENSCI.

Le processus de singularisation est un processus d’individualisation réflexive, à travers lequel les étudiants se construisent en référence et par rapport à leurs pairs. Ce résultat nous permet de porter la discussion sur l’origine du talent.

Nous interprétons la délégation organisationnelle comme une réponse au paradoxe du créateur pédagogue à l’échelle de l’organisation toute entière.

Enfin le positionnement élitiste des designers de l’ENSCI se compose d’éléments de démarcation, et de cohabitation asymétrique avec les professionnels intégrés, ainsi que la revendication d’une exclusivité.

Ce résultat nous amène plus particulièrement à revisiter les difficultés économiques des francs-tireurs, sous un angle où elles ne manifestent pas un déficit de légitimité. Cela nous permet d’ouvrir une toute nouvelle perspective sur la nature institutionnalisée de la figure du franc-tireur et du rapport de domination qu’elle implique entre professionnels intégrés et francs-tireurs.

<- Back to: News