Share this page
| More

Monday 04 February 2008

Soirée Débat de l'Ecole de Paris le 4 février 2008 à 19 heures

La prochaine soirée-débat de l’École de Paris du management portera sur :
Les Grandes Écoles, système dépassé ou produit d'avenir ?
par

  • Patrice de FOURNAS, Russell Reynolds
    Auteur de Quelle identité pour les Grandes Écoles de commerce ? (thèse de l'École polytechnique)   
  • Nicolas MOTTIS, Ancien directeur de l'ESSEC, Chairman de l’Accreditation Quality Committee AACSB
  • Claude RIVELINE, Professeur à l'École des mines de Paris      
  • Pierre VELTZ, Auteur de Faut-il sauver les Grandes Écoles ? (Presses de Sciences Po)

Débat animé par Michel BERRY, École de Paris du management

Brève présentation de la séance

Depuis deux siècles, les Français débattent des effets bénéfiques ou pervers des Grandes Écoles. Les arguments, bien connus, voire usés, n'ont pas empêché les Grandes Écoles de prospérer : deux Anglais, vantant le modèle français de management, écrivaient en 1991 dans Harvard Business Review que 90 % des Français voudraient abolir l'École polytechnique mais que tous souhaitent y voir leurs enfants reçus*. Cependant la mondialisation a renouvelé les débats, et deux thèses s'affrontent vigoureusement. Pour les uns, les Grandes Écoles ne seront bientôt plus que les vestiges d'un modèle gaulois dépassé. Pour les autres, garder en prépas les meilleurs lycéens pour leur donner une éducation exigeante et aristocratique, puis les ouvrir au monde dans des établissements fortement équipés est une formule miraculeusement adaptée à un monde complexe et turbulent. Stimulées par ces controverses, les Écoles ont multiplié les initiatives, et le système a évolué d'une façon dont l'opinion n'a pas une claire conscience. Chant du cygne ou révolution douce ouvrant à une modernité nouvelle ? Quelles nouvelles lignes de fracture structurent aujourd'hui le paysage ?

*Jean-Louis Barsoux & Peter Lawrence, The Making of a French Manager, Harvard Business Review, Juillet-Août 1991

<- Back to: News